‟ En Inde, le yoga est la plus grande contribution envers l'humanité. Le yoga est une éthique, une discipline, un chemin de vie spirituelle.Son but est la purification du corps et de l’esprit. ”

Extrait de Yoga Mala – Sri K. Pattabhi Jois

Vinyasa Yoga


Vinyasa est un terme sanskrit qui signifie « synchronisation du mouvement sur la respiration ». Il provient des racines Nyasa qui veut dire « Placer » et Vi la racine du mot qui veut dire « d’une manière spécifique ».
Le Vinyasa yoga est donc un enchainement de postures ou asanas, plus ou moins dynamique selon les professeurs, en harmonie avec sa respiration. À chaque mouvement correspond une inspiration ou une expiration. Le prana ou source de vie, comprenez respiration, est notre moteur. Il tient une place importante dans la pratique car il en est le guide. C’est en alliant nos mouvements à notre respiration que les gestes deviennent fluides et que le flow se créé comme une danse.

Le Vinyasa yoga trouve naissance dans l’Ashtanga vinyasa. L’Ashtanga yoga est l’une des formes traditionnelles du yoga qui était enseigné par Sri K. Pattabji Jois à Mysore en Inde. Ashtanga en sanskrit signifie « les 8 membres ». Il s’agit d’une pratique dynamique où les postures s’enchainent de manière fluide et au rythme de la respiration selon un ordre préétablis et structuré ponctué de Vinyasa.

À la différence de l’Ashtanga, le Vinyasa est une pratique beaucoup plus libre, créative et que l’on peut pratiquer en musique.
Cette pratique à un intérêt à la fois physique et mental. Elle nettoie le corps en éliminant les toxines et autres impuretés via la sudation (ou transpiration !). Elle tonifie, assouplie, mobilise, renforce, équilibre et même structure le corps. C’est également un moyen de mieux gérer, voire canaliser son stress, de s’apaiser et de gagner en concentration.

Mon enseignement du Vinyasa Yoga

Ma façon d’enseigner est très similaire à ma pratique.

J’aime le yoga à la fois dynamique, fluide et en musique, cela offre un rythme, une source supplémentaire de créativité et parfois de motivation dans des moments un peu plus intenses.

À cette pratique physique des asanas, j’aime apporter un thème, explication ou une intention particulière pour donner un sens « concret » aux mouvements.

J’allie les mudra, exercice de respiration (pranayama) et bien sûr la relaxation. J’accompagne toujours la pratique de mes élèves par des ajustements qui sont à la fois rassurants, mais aussi utiles pour comprendre la posture physique et en tirer les bienfaits.

Power Yoga


Le Power Yoga est une pratique plus moderne. Elle est née dans les années 80 en Californie sur la base de l’Ashtanga vinyasa.
L’idée était de pouvoir pratiquer différents types de postures de façon plus fun et moins structurés et ainsi créer des flows en piochant des asanas aussi bien dans la première série d’Ashtanga que dans la seconde et la troisième.
Les séquences créées sont donc uniques et différentes à chaque fois, elles sont basées sur les élèves, leurs énergies ou leurs envies ou encore selon un thème à développer comme la souplesse, le renforcement musculaire ou l’équilibre. S’ajoute également des mouvements de fitness et/ou de Pilates le tout sur une musique aussi diverse que variée : Hip-hop, R&B, variété voire même du jazz ou musique classique.

Le Power Yoga possède de nombreux bienfaits, comme dans beaucoup d’autres styles de yoga. Il améliore la tonicité du corps, la souplesse, la circulation du sang et des énergies et améliore l’endurance. Il apporte la clarté mentale, une meilleure concentration et aide à réduire l’anxiété et le stress. Néanmoins il est moins tourné vers la spiritualité ou la méditation comme les yogas plus traditionnels.

Cependant le Power Yoga n’est pas accessible à tous. Une excellente condition physique est requise dans la mesure où les enchainements sont dynamiques et rigoureux. Cette pratique est donc déconseillée aux personnes souffrant de troubles respiratoires, maladie chroniques ou encore de problèmes cardio-vasculaires. En cas de doute, il est préférable de consulter un médecin.

Mon enseignement du Power Yoga

Je commence toujours mes séances, quel que soit le type de yoga, par un « retour au calme », un instant pour se (re)centrer sur la pratique à venir.

Chasser le stress ou les pensées ou tout autres choses qui n’est plus utile sur le tapis. J’annonce le thème ou tout simplement je vous questionne sur votre état à l’instant présent de façon à m’adapter à vous. Puis on s’échauffe petit à petit et on augmente l’intensité pour arriver à ce flow dynamique. Je vous accompagne à la fois par la voix et des indications, aussi par le mouvement notamment dans les moments difficiles (notamment les abdominaux !!) et par de nombreux ajustements tout au long de la séance. Vous n’êtes jamais seul !

Et on termine par un retour au calme avec la séance de relaxation.

Yin Yoga


Le Yin Yoga est l’approche la plus douce du yoga. Elle se base sur des principes Taoïstes et de Médecine Chinoise.
Cette pratique née aux États-Unis vise les muscles profonds, les tissus adipeux, les tendons, les ligaments et même les os. Il s’agit d’un travail complet qui vise l’ensemble du corps de façon douce où l’on respecte ses limites (on les respecte dans toutes les pratiques !). On vient « stresser » les muscles, c’est-à-dire que l’on vient étirer en profondeur tout en permettant l’introspection dans des postures au sol.
L’idée étant de détendre complétement les muscles et le mental de façon à relâcher ou « céder » dans la posture pour en tirer tous les bénéfices. Dans la mesure où le corps et le mental ont besoin de temps pour comprendre et se relâcher, les postures en Yin sont maintenues entre 1 et 10 minutes. Ces temps sont variables selon les professeurs et leurs pratique/enseignement. Les respirations sont lentes, profondes et douces.

C’est également une pratique qui invite à une méditation plus profonde à l’inverse d’un cours de yoga dynamique (yang), où l’on ne fait que « passer » d’une posture à une autre sans prendre vraiment le temps d’observer ce qu’il se passe.
Pour tirer tous les bienfaits du Yin Yoga il est nécessaire de respecter 3 règles principales : trouver sa posture ou comme je le dis souvent « trouver un certain confort dans l’inconfort », pour à la fois ressentir l’étirement de façon raisonnable et ainsi progresser. Rester immobile et tenir la posture jusqu’au bout.

C’est une très belle pratique qui vient à la fois contrebalancer notre quotidien et nos pratiques actives tout en les complétant comme le font le Yin et le Yang.

Mon enseignement du Yin Yoga

J’adore enseigner le yin !

C’est une pratique, belle, douce où il n’est question que de relaxation, de lâcher-prise et de rencontre avec soi-même. J’utile systématiquement tous les supports à ma disposition comme des couvertures, des bolsters ou des briques afin de permettre à chacun de trouver sa place et sa posture en fonction de ses possibilités.  Ainsi, la respiration et la gravité font leur travail. D’expérience, c’est une pratique qui peut faire peur pour différentes raisons : manque de souplesse, posture longue, mental très actif, etc… c’est pourquoi mes cours sont créés comme des voyages à travers votre corps et vos énergies.

Cette pratique étant basée sur principes taoïstes et de médecine chinoise, je vous invite au voyage.

Un voyage à travers vos différents corps. Où il est question des saisons, de la nature et des éléments auxquels nous sommes connectés. De vos méridiens et de leur fonctionnement pour comprendre la circulation des énergies dans votre corps. Sur les bienfaits physiques et psychiques des postures pratiquées, le tout sur de la musique douce.