Postpartum et chute de cheveux, comment y remédier?

Si vous êtes maman ou sur le point de le devenir, vous passerez par l’étape « perte de cheveux » dans les 2 à 3 mois après l’arrivée de votre bébé.

En plus de tous ces changements, il est vrai que ces poignées de cheveux que l’on voit disparaitre dans la douche peuvent-être particulièrement stressant.

Personnellement, j’ai cru qu’a ce rythme, j’allais devenir chauve !!

Mais alors, est ce que l’on peut lutter contre cette perte normale de notre chevelure hollywoodienne ?

Tout d’abord, le cheveu c’est quoi ?

Le cheveu est un organisme vivant qui se forme au niveau d’une racine dérivée de l’épiderme : le follicule pilo-sébacé.

Pour aller un peu plus loin dans sa naissance, il s’agit à l’origine, d’interactions épithélio-mésenchymateuses programmées au troisième mois de la vie embryonnaire, c’est-à-dire qu’à compter du 3eme mois de conception, un bébé commence déjà à avoir des cheveux dans le ventre de sa maman !

Pour simplifier, le follicule pileux est tout simplement une cavité dans laquelle le poil prend naissance. C’est un mini organisme, le seul, qui est capable de se renouveler de façon autonome et permanant. Il est invisible à l’œil nu.

Concernant la partie visible de notre cheveu, il s’agit de la tige pilaire, qui elle est dépourvue de cellules vivantes et qui se compose de 3 couches :

  1. La cuticule est la couche externe de la tige pilaire. C’est une couche très protectrice, qui se compose d’écailles faites de minces plaques de kératine, empilées les unes sur les autres comme les tuiles d’un toit. Cette couche qui est imperméable, est celle qui donne l’éclat et la douceur de notre cheveu.
  2. Le cortex, qui représente 90% du poids de la tige pilaire est composé de mélanine qui donne la couleur, et de kératine pour la force et l’élasticité.
  3. La moelle ou la médullaire, couche qui se trouve au centre de la tige et qui se compose de protéines.
Image: www.body-nature.fr

Le cycle de vie du cheveu

Comme pour sa structure, le cycle de vie d’un cheveu se divise en 3 étapes :

  1. Phase anagène ou phase de croissance / de vie du cheveu. Elle dure en moyenne 3 ans et concerne 85% de notre chevelure.
  2. Phase catagène, c’est une phase de transition. Le moment ou le cheveu fait « ses valises ». Cette étape est d’environ 3 semaines
  3. Phase télogène ou chute de cheveux. Cette étape prend 2 à 3 mois
Image: activilon.com

Dans notre quotidien nous perdons en temps normal entre 50 et 100 cheveux par jour, et 15% de notre chevelure est toujours en phase de repos.

Durant le cycle des 9 mois de grossesse, le système hormonal joue directement sur notre système capillaire ;  et au lieu d’avoir une perte normale de 15% de notre chevelure, nous n’en avons que 5% ! ce qui explique souvent que durant cette période nos cheveux semblent plus fort et plus beaux.

Puis, le jour de l’accouchement, nous avons une baisse très importante des œstrogènes qui impactent directement la phase 2 du cycle du cheveu, la phase catagène, arrêtant prématurément la vie du cheveu avant ses 3 ans et accélérant ainsi sa chute.

On peut alors parler de session de de rattrapage : ce qui n’a pas été perdu pendant, est perdu après ! On constate une perte d’environ 10% dans les 2 à 4 mois en période postpartum.

Cependant, même si cette chute est très ennuyeuse et stressante, elle n’est pas négative ! D’autant que, plus la chute est importante plus notre état durant cette grossesse était bon.

C’est donc tout simplement la chute hormonale à l’arrivée de bébé qui va déclencher cette chute importante. Cette tendance pourra être un peu plus lissée chez les mamans allaitantes exclusivement, mais elles auront le même résultat dès l’arrêt de l’allaitement.

Attention, parfois la longueur des cheveux peut nous induire en erreur et en horreur quant à la chute. En effet, plus le cheveu est long plus sa masse est importante visuellement. C’est pourquoi parfois il peut être bon de raccourcir un peu cette longueur pour réduire cet effet visuel stressant.

La kératine

Notre cheveu est formé d’eau, de lipide, de mélanine (ce qui lui donne sa couleur) et à 70% de kératine, une protéine fibreuse riche en souffre, composée d’acides aminés :

  • Cystéine : la cystine, qui circule vers tous les tissus, dont le follicule pileux, où elle participe à la construction des protéines, dont la kératine.
  • Enzymes B6,
  • Zinc : qui aide à la construction des protéines
  • Arginine : acide aminé qui a une influence cruciale sur la croissance des cheveux. Les effets vasodilatateurs de l’arginine favorisent la croissance des cheveux grâce à l’oxyde nitrique formé à partir de l’arginine, et qui ouvre les canaux potassiques des cellules. Cela permet d’améliorer l’irrigation des racines, et de stimuler la croissance des cheveux.

Cette protéine se situe dans le cortex, la partie visible du cheveu. C’est ce qui lui donne « corps ». Avec un cheveu on peut soulever un poids de 100g !

Si un cheveu est cassant, c’est simplement parce que la kératine n’est pas assez forte. Pour y remédier, et donc renforcer le cheveu en kératine, il suffit d’appliquer régulièrement des masques à base de kératine.

Attention, l’ingestion par la bouche n’a aucun intérêt, ni effet dans la mesure où le corps et le cheveu ne sont pas capable de l’absorber. Seul un traitement externe est donc efficace.

Il est donc important de nourrir le kératinocyte, qui est l’unité de prolifération du corps humain par des applications locales donc directement sur le cheveu.

Alors, peut-on lutter contre la chute de cheveux postpartum ?

La réponse est non…Il n’est pas possible d’empêcher un cheveu de tomber. Ce qu’il faut retenir c’est que la chute en soi n’est pas grave, ce qui compte, c’est ce qui est capable de repousser !

Le cheveu est capable de se reformer autant de fois que nécessaire, à condition qu’il soit bien entretenu.

N’oublions pas que le cheveu est le seul organe du corps capable de se régénérer sur place après être mort. Lorsqu’ils tombent, ils restent derrière eux « les papilles dermiques ». Ce sont des petites protubérances qui apportent les nutriments et l’oxygène nécessaires à la croissance du cheveu.

Donc même si on ne peut pas empêcher les cheveux de tomber ont peu les aider à se reconstruire !

Les compléments alimentaires

Avant tout, et d’autant plus si vous avez des doutes, demandez conseils à votre médecin ou sage-femme pour ne pas avoir de contre-indications comme des surdosages en acide folique par exemple.

Les compléments dont je vous parle ici sont ceux du laboratoire Bailleul, plus exactement de la gamme Cystiphane Biorga. Branche dédiée à l’expertise des troubles capillaires.

Il s’agit d’un laboratoire français, présent sur le marché depuis 1949 et qui propose des médicaments, des soins dermatologiques et des compléments alimentaires permettant une prise en charge globale des patients dans les principaux domaines de la dermatologie et de la médication familiale.

Lors de notre Masterclass avec ce labo et en collaboration avec Paroles de Mamans, nous avons pu évoquer les différents aspects de ces compléments alimentaires sur la chute de cheveux en période postpartum.

Ce qu’il est recommandé de faire c’est de préparer le terrain en amont avec une cure de 2 mois avant l’arrivée de bébé, puis une pause environ 2/3 semaines avant l’accouchement.

On laisse le corps se préparer tranquillement sans le perturber d’une façon ou du notre pour qu’il soit concentré uniquement sur sa tâche principale : l’expulsion de bébé.

Puis dès le retour à la maison on repart pour une cure de 2/3 mois.

Cystiphane est le complément alimentaire le plus dosé en cystine sur le marché français. Son taux d’enzyme B6 à été revu à la baisse pour pouvoir être complètement adapté à la femme enceinte, et enrichie en oligo-éléments et arginine.

Ce qui va différencier un complément d’un autre va se trouve dans la compo et les dosages!